Revenir à la liste

Troisième saison de « Vie religieuse aujourd’hui et demain »

Vie religieuse aujourd’hui et demain est une émission radio hebdomadaire de dialogue et de témoignages de personnes consacrées et laïques qui s’expriment sur des thématiques liées à la vie de l’Église au Canada ainsi que sur leurs engagements dans la société d’aujourd’hui et de demain.

Après avoir présenté 46 épisodes radio entre 2016 et 2018, cette émission, proposée par la Conférence religieuse canadienne, avec le soutien de la Fondation canadienne de la vidéo religieuse, revient en ondes pour une troisième saison de 32 épisodes diffusés sur Radio VM (www.radiovm.com).

D’une durée de 30 minutes, les épisodes seront diffusés sur Radio VM chaque vendredi à 8 h du 14 septembre 2017 au 3 mai 2018.

Cliquez sur le thème de votre choix pour en écouter les épisodes.

Restez à l’écoute de Radio VM chaque vendredi matin à 8 h!

Pour écouter les épisodes des saisons précédentes, cliquez sur l’un des boutons ci-dessous.

SAISON 1

SAISON 2


Retour sur l’Assemblée générale 2018 de la CRC

Francine Landreville, CND, et Louis Cinq-Mars, OFM Cap

La 32e assemblée générale de la Conférence religieuse canadienne s’est tenue du 24 au 27 mai 2018 à Montréal sous le thème « Les nuits sont enceintes. Toi qui veilles, qu’en dis-tu? », thème reliant un proverbe turc et un extrait de la Bible. Cet événement est une occasion pour les supérieures et supérieurs membres de la CRC de se rencontrer, d’échanger à partir de leurs expériences, de réfléchir sur les enjeux qui leur tiennent à cœur et de célébrer ensemble. Plus de 240 supérieures et supérieurs de congrégations religieuses catholiques du Canada participaient à ce rassemblement où il a été question des défis, des sources d’espoirs, mais aussi des priorités pour continuer de bâtir l’avenir de la vie consacrée au Canada. Car le pape François le dit clairement : il ne suffit pas de veiller passivement en attendant l’aurore.

C’est avec bonheur que nous ouvrons cette troisième saison de Vie religieuse, aujourd’hui et demain, avec :

  • Louis Cinq-Mars, OFM Cap, élu président de la CRC
  • Francine Landreville, CND, élue vice-présidente de la CRC

Pour écouter les épisodes (au format .mp3), cliquez sur l’un des boutons ci-dessous.

Épisode 1 : défis, enjeux et perspectives (partie 1)


14 septembre 2018

Épisode 2 : défis, enjeux et perspectives (partie 2)


21 septembre 2018


Père André Patry, OSST

Père André Patry dit « Père Jean »

L’invité de cet épisode fut un enfant rebelle et turbulent. On pourrait aisément dire qu’il a deux fils, des fils de cœur, des hommes ex-détenus qui l’ont choisi comme père adoptif, comme père spirituel, des hommes qu’il a rencontré derrière les barreaux, ceux de la tristement célèbre prison de Bordeaux, où le père Jean a œuvré comme aumônier pendant 38 ans. Il dit d’ailleurs souvent qu’il a été humanisé en prison, qu’il a même été évangélisé en prison. Précisant que Dieu l’a séduit et non appelé, le père André Patry communément appelé « Père Jean » est membre de l’ordre des Trinitaires, un ordre cloîtré, fondé par Saint-Jean-de-Matha au 12e siècle « pour le rachat des captifs ». S’il n’a pas, de son côté, payé des rançons pour libérer des captifs, voire pris leur place derrière les murs comme pouvaient le faire ses prédécesseurs, le père Jean a contribué à libérer intérieurement nombre d’hommes détenus par son écoute, sa présence libre et son profond respect de la dignité humaine. « Il ne s’agit pas de cautionner le mal, mais d’être complice du bien », aime-t-il nous rappeler.

Dans cet épisode, nous évoquerons son expérience derrière les murs de l’une des prisons les plus violentes du Québec, voire du Canada, mais aussi la vie intérieure de ce religieux hors norme.

Pour écouter l’épisode (au format .mp3), cliquez sur le bouton ci-dessous.

Épisode 1 : portrait du père André Patry


28 septembre 2018


Mgr Christian Rodembourg, MSA

Mgr Christian Rodembourg, MSA, évêque de Saint-Hyacinthe (Québec)

Il y a tout juste un an, le 17 septembre 2017, notre invité est entré dans la cathédrale du diocèse de Saint-Hyacinthe en tant que prêtre pour en sortir évêque quelques heures plus tard. Pas moins de 1 600 personnes assistaient à l’ordination épiscopale de Christian Rodembourg, MSA, à titre de nouvel évêque de Saint-Hyacinthe. Né à Bruxelles en 1959, Mgr Rodembourg a rejoint la Société des Missionnaires des Saints-Apôtres en 1989 et a été ordonné prêtre en 1995, après avoir complété ses études en théologie à Montréal. Mgr Rodembourg a été curé  durant 22 ans dans différentes paroisses du diocèse de Saint-Jean-Longueuil et 4 ans curé de la cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue, toujours dans ce même diocèse. Il a également été assistant général et responsable de la formation des Missionnaires des Saints-Apôtres, de même que directeur littéraire pour les Éditions Saint-Paul, à Paris. Mgr Christian Rodembourg a publié deux ouvrages aux Éditions Nouvelle Cité : « Prier 15 jours avec le père Eusèbe-Henri Ménard, fondateur de la Société des Missionnaires des Saints-Apôtres », et « Une vie offerte. 120 citations inspirées du père Eusèbe-Henri Ménard ». Mgr Rodembourg est également le président de la Fondation canadienne de la vidéo religieuse. Dans cet épisode, nous parlerons de sa foi, de son ministère d’évêque et de sa vision de l’Église.

Pour écouter l’épisode (au format .mp3), cliquez sur le bouton ci-dessous.

Épisode 1 : portrait de Mgr Christian Rodembourg, MSA


5 octobre 2018


Carl Hétu, Directeur national de la CNEWA

Carl Hétu

Depuis 90 ans, l’Association catholique d’aide à l’Orient, mieux connu sous son acronyme anglophone CNEWA (Catholic Near East Welfare Association), apporte un soutien vital aux personnes démunies et aux églises fragilisées de cette partie du monde. Fondée en 1926 par le pape Pie XI, l’Association catholique d’aide à l’Orient est présente au Canada depuis 2005. Après vingt ans d’expérience à œuvrer pour la justice sociale et le développement international, Carl Hétu est devenu le premier directeur national pour le Canada de la CNEWA. Depuis sa nomination, il coordonne depuis les bureaux de CNEWA Canada à Ottawa toutes les activités de l’organisme, dont les projets éducatifs et les campagnes de financement. Il agit officiellement au nom du pape pour aider les chrétiens dans des pays comme la Syrie, l’Égypte, l’Irak, la Jordanie, Israël et les territoires palestiniens. Nous évoquerons dans cet épisode la mission de l’organisme, la situation des chrétiens en Orient, mais aussi l’implication des communautés religieuses dans ce contexte délicat et fragile.

Pour écouter l’épisode (au format .mp3), cliquez sur le bouton ci-dessous.

Épisode 1 : entretien avec Carl Hétu, Directeur national de la CNEWA


12 octobre 2018


L’accompagnement spirituel

Estelle Drouin et Raymond Gourde, CSC

La tradition dont l’accompagnement spirituel est issu remonte aux origines du christianisme. C’est là une discipline très ancienne qui évolue parallèlement à la mutation de nos sociétés. Si, dans le christianisme primitif, l’accompagnement spirituel était l’affaire de tous, cette pratique s’est progressivement spécialisée, devenant la responsabilité des religieux et des ecclésiastiques. Mais reviendrait-on, aujourd’hui, à l’accompagnement spirituel des débuts ? Des formations en accompagnement spirituel sont maintenant offertes et suivies par des personnes issues d’horizons divers afin de répondre aux demandes croissantes pour ce type d’accompagnement venant nourrir des besoins profondément humains l’écoute, la présence, la relation, entre autres.

Afin d’explorer ce thème de l’accompagnement spirituel nous accueillons pour l’occasion :

  • Estelle Drouvin, coordonnatrice au Centre de services de justice réparatrice et accompagnatrice au Centre Le Pèlerin;
  • Père Raymond Gourde, CSC, membre fondateur et accompagnateur au Centre Le Pèlerin.

Épisode 1 : qu’est ce que l’accompagnement spirituel?


19 octobre 2018

Épisode 2 : une ou plusieurs approches?


26 octobre 2018


Une bible des femmes

Anne Létourneau et Pierrette Daviau

Un ouvrage bien particulier a récemment été publié aux éditions Labor et Fides qui a pour titre « Une bible des femmes », ouvrage commenté par des femmes, mais qui n’oublie pas les hommes et qui s’intéresse à l’humanité. Voilà ce que vingt théologiennes d’Europe, d’Afrique et du Québec, tant catholiques que protestantes, y proposent. Dans ce livre, des liens sont tissés entre les textes sacrés et ce que vivent les femmes du XXIe siècle, allant de la charge mentale des mères de famille salariées aux dénonciations du mouvement #moiaussi, en passant par les crises écologiques et migratoires. Pour parler de cet ouvrage de qualité, nous avons la joie et la chance de recevoir :

  • Pierrette Daviau, FDLS, qui co-signe deux textes dans Une bible des femmes, en plus de co-diriger le livre
  • Anne Létourneau, qui propose un chapitre sur la beauté des femmes bibliques.

Pierrette Daviau est membre de la congrégation des Filles de la sagesse et cofondatrice du Centre de recherche féministe Sophia. Elle est également professeure titulaire retraitée à la Faculté des sciences humaines de l’Université Saint-Paul à Ottawa. Elle a notamment publié sur la place des femmes en Église, les théologies et les spiritualités féministes, l’étude de Marthe et Marie, l’analyse de genre, la spiritualité au mitan de la vie et l’écospiritualité.

Anne Létourneau est professeure d’Ancien Testament à l’Institut d’études religieuses de l’Université de Montréal. Elle s’intéresse particulièrement aux thèmes du genre et de la violence dans la Bible hébraïque et aux apports des théories féministes, post-coloniales et queer en exégèse.

Une bible des femmes (partie 1)


2 novembre 2018

Une bible des femmes (partie 2)


9 novembre 2018


S’engager aujourd’hui dans la vie consacrée

Arlette Coker et Jean-François Pouliot

Du 3 au 28 octobre dernier, 267 cardinaux, évêques, patriarches chrétiens et religieux des cinq continents se sont réunis en synode afin de réfléchir à la situation des jeunes, à leur évangélisation, mais aussi à leur rôle dans l’Église et la société. Au terme du synode, les évêques ont notamment présenté une courte lettre destinée aux jeunes en soulignant « que nos faiblesses ne vous découragent pas, que nos fragilités et nos péchés ne fassent pas obstacle à votre confiance ».

Pour de nombreuses personnes, jeunes et moins jeunes, le lien de confiance avec l’Église est brisé, le dialogue est même parfois rompu, par colère ou plus souvent  par indifférence. Les jeunes qui ont la foi ne se reconnaissent pas toujours dans une Église aux structures lourdes, minées par les scandales. Malgré tout, des jeunes se sentent appelés à s’engager dans la vie consacrée.

C’est le cas de nos deux invités , trentenaires, qui font un pas de plus dans leur engagement en Église. Qu’est-ce qui les motive? Comment vivent-ils cet appel? Pour en parler, nous sommes heureux de recevoir :

  • Arlette Coker, FMJ, membre des Fraternités Monastiques des Sœurs de Jérusalem;
  • Jean-François Pouliot, FMJ, membre de la Famille Marie-Jeunesse.

S’engager aujourd’hui dans la vie consacrée (partie 1)


16 novembre 2018

S’engager aujourd’hui dans la vie consacrée (partie 2)


23 novembre 2018


Benoît Lacroix, un dominicain dans le siècle – Entretien avec Guy Laperrière

Guy Laperrière

Une fois n’est pas coutume, dans cet épisode nous tournerons notre regard vers le passé en revenant un instant sur la vie du père dominicain Benoît Lacroix décédé le 2 mars 2016 à l’âge de 100 ans. Professeur émérite de l’Université de Montréal, docteur en sciences médiévales, historien, théologien, officier de l’Ordre du Canada et grand officier de l’Ordre national du Québec : le père Lacroix, c’était tout ça, et même davantage. Homme de médias, homme de parole, le père Lacroix savait aussi apprécier le silence, nourrissant une vie intérieure intense.

Afin de réfléchir sur la vie centenaire du père Lacroix, d’y saisir ce qui est porteur pour l’avenir, nous avons le plaisir d’accueillir Guy Laperrière, professeur d’histoire à l’Université de Sherbrooke de 1971 à 2011, spécialiste de l’histoire religieuse du Québec et auteur de l’ouvrage Benoît Lacroix. Un dominicain dans le siècle, biographie publiée en 2017 chez Médiaspaul.

Benoît Lacroix, un dominicain dans le siècle – Entretien avec Guy Laperrière


30 novembre 2018


La non violence

Diane Gagnon, Dominique Boisvert et Louise Royer

Conflits armés, attentats terroristes, tueries de masse, répression policière, criminalisation des réfugiés : la violence est partout. Elle semble même parfois être un réflexe, voire un trait de la nature humaine. Nous commémorons en 2018 de grandes figures de la résistance non-violente, notamment Mohandas Gandhi et Martin Luther King, assassinés respectivement il y a 70 et 50 ans. À leur suite, est-il possible de réfléchir le monde contemporain dans les termes de la non-violence? La non-violence est-elle une voie efficace pour briser la spirale de la violence?

Pour approndir la thématique de la non-violence, nous avons le plaisir de recevoir :

  • Louise Royer, directrice de l’Office de la pastorale sociale à l’Archevêché de Montréal;
  • Sœur Doris Gagnon, conseillère au sein de l’administration générale des Sœurs de Sainte-Croix;
  • Dominique Boisvert, militant et auteur de nombreux essais dont un, publié en 2017 aux Éditions Écosociété, intitulé Nonviolence. Une arme urgente et efficace.

La non-violence (partie 1)


7 décembre 2018

La non-violence (partie 2)


14 décembre 2018