Revenir à la liste

Projet Migrants de l’UISG

L’UISG souhaite mettre petit à petit en réseau, au niveau international, les congrégations qui travaillent dans le domaine de la migration.

« Il sera au service des congrégations qui le souhaitent. Il aidera à répondre aux nouveaux défis que pose la migration des populations au XXIème siècle. Il sera aussi un réseau d’encouragement et de soutien pour les congrégations religieuses travaillant auprès des migrants. Il accompagnera, stimulera et encouragera aussi les congrégations qui aimeraient commencer cette mission. »

Plus précisément, ce réseau d’entraide entre religieuses, au niveau international, qui travaillent dans le domaine de la migration, a pour but de :

  • Partager des informations concernant les migrants, les réfugiés, les déplacés…;
  • Développer une réflexion sur le phénomène migratoire et explorer les implications sur la formation et l’éducation dans les congrégations religieuses;
  • Découvrir, puis faire connaître ce qui existe déjà : les réponses déjà mises en place par les congrégations;
  • Écouter les personnes travaillant directement auprès des migrants, apprendre de leurs expériences de terrain. Travailler main dans la main, en réciprocité;
  • Mettre en réseau les sœurs travaillant dans les pays d’envoi et celles impliquées dans les pays d’arrivée;
  • Mutualiser et proposer des ressources (documents, intervenants, recherche de financement…);
  • Commencer une petite plateforme de Formation et de Conseil en repérant et en proposant des personnes ressources;
  • Favoriser la Sensibilisation des congrégations mais aussi des autres institutions (écoles, hôpitaux, centres pastoraux, etc…) à la prise en compte de la dimension multiculturelle croissante de notre environnement;
  • Encourager et coordonner une réflexion sur ces nouveaux défis et les réponses à donner;
  • Stimuler la naissance de nouveaux projets inter-congrégations dans le monde qui seront au service des migrants;
  • Renforcer la coopération avec les organisations internationales, civiles et religieuses, qui travaillent sur le phénomène migratoire.

Source: Infolettre de l’UISG