Revenir à la liste

Mobilisation interreligieuse nationale face à la famine au Soudan du Sud, en Somalie, au Nigéria et au Yémen

Mgr Douglas Crosby, O.M.I., évêque de Hamilton et président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), s’est joint à d’autres dirigeants religieux au Canada des communautés chrétiennes, juives, musulmanes, sikhes, hindoues et bahá’íe pour lancer une campagne nationale afin d’aider à répondre à la famine au Soudan du Sud et à la pénurie alimentaire extrême au Yémen, dans le nord-est du Nigéria et en Somalie. Chacune des communautés confessionnelles participantes se mobilise pour intervenir devant « l’une des plus grandes crises humanitaires du monde depuis la Deuxième Guerre mondiale : la triste réalité des nombreuses famines qui se produisent en même temps dans quatre pays distincts. »

Appel interreligieux

En février 2017, l’Organisation des Nations Unies a déclaré que 20 millions de personnes, incluant 1,4 million d’enfants vulnérables, sont à risque de mourir dans les prochains mois dans ces quatre pays. La crise résulte des conflits armés et des sécheresses sévères qui persistent, avec des centaines de milliers de personnes qui ont quitté leur maison et leur terre. Selon l’ONU, la crise dépasse de loin les ressources actuellement disponibles et le montant des fonds engagés jusqu’à présent par la communauté internationale.

L’appel commun des dirigeants religieux « est un cri du cœur » qui invite leurs fidèles à répondre de trois façons : Priez, donnez, parlez-en.

Priez

En se souvenant des gens du Soudan du Sud, de la Somalie, du nord du Nigéria et du Yémen dans leur prière personnelle et communautaire et en priant également pour la paix, les chefs de gouvernement et les travailleurs et travailleuses humanitaires de la région.

Intentions de prière

Donnez

Faites une contribution financière à un ou plusieurs des divers organismes canadiens d’aide réputés qui travaillent à réduire la crise. Pour chaque contribution faite entre le 17 mars et le 30 juin 2017, le Gouvernement du Canada versera un montant en contrepartie dans le cadre du « Fonds de secours contre la famine » récemment annoncé.

Les dons peuvent être envoyés électroniquement à trois organismes catholiques d’aide disposés à acheminer les contributions pour soutenir les secours d’urgence dans les quatre pays :

Du 30 mars 2017 au 30 juin 2017, le gouvernement canadien verse un montant équivalent aux dons faits par tout Canadien ou Canadienne à un organisme de bienfaisance canadien enregistré qui appuie les efforts de secours contre la famine. Pour doubler votre impact, chaque dollar sera apparié lorsqu’il sera versé au Fonds de secours contre la famine du gouvernement canadien. Si vous le pouvez, donnez généreusement avant le 30 juin 2017! Toutefois, des contributions seront nécessaires tout au long de l’été et jusqu’à l’automne.

Parlez-en

  • Prenez le temps de mieux s’informer au sujet de la crise dans les quatre pays;
  • Parlez avec la famille, les amis et les voisins;
  • discutez avec les organismes communautaires et les élus parlementaires locaux.

Les dirigeants religieux signalent sans équivoque que la violence prolongée au Soudan du Sud, en Somalie, au Nigéria et au Yémen est la cause première de la crise humanitaire en insistant pour que le « gouvernement fédéral a fait connaître son intention de participer plus activement au Conseil de sécurité des Nations Unies au cours des prochaines années. Le moment est venu pour notre Premier ministre et pour tous les dirigeants canadiens d’être à la hauteur de cette aspiration en parlant clairement et constamment en faveur de la cessation de la violence et de la guerre au Soudan du Sud, au Yémen, en Somalie et au Nigéria (…) La voix du Canada doit être entendue en ce moment tragique, particulièrement pendant qu’il célèbre les 150 ans de la Confédération. »

En plus de l’appel commun par les dirigeants religieux, la CECC a également acheminé aux évêques catholiques du Canada et publié sur son site web des suggestions de prières pour les fidèles liées à la crise, de même qu’une fiche d’information qui décrit la dimension humanitaire de la situation. Les paroisses peuvent les utiliser telles quelles ou les adapter au besoin. Les paroisses catholiques à travers le pays organisent des collectes spéciales et plusieurs envisagent d’autres efforts pour répondre à cet appel pendant le mois de juin, l’été et jusqu’à l’automne.

Source : CECC