Revenir à la liste

Lettre

La CRC demande la tenue d’une commission d’enquête nationale sur la disparition des femmes autochtones

Montréal, le 23 mars 2015: Dans une lettre addressée au Premier ministre du Canada, Stephen Harper, la Conférence religieuse canadienne demande que soit ordonné la tenue d’une commission d’enquête nationale sur la disparition des femmes et filles autochtones de notre pays.

Engagée au nom de sa foi dans la lutte pour la justice et la paix, la Conférence religieuse canadienne (CRC) joint sa voix à celle de nombreux autres groupes qui ont déjà demandé une telle commission. Certains de ses membres, religieuses et religieux, ont travaillé ou travaillent encore auprès des communautés autochtones et la situation de nos sœurs des Premières Nations nous tient à cœur.

La Conférence religieuse canadienne représente 203 congrégations religieuses comptant 15,000 membres et est l’association des responsables de communautés religieuses catholiques romaines au Canada.

A lui seul le chiffre de 1186 disparitions inexpliquées justifie la tenue d’une telle enquête qui, à tout le moins, permettrait aux familles des victimes et à leurs communautés de témoigner de la perte d’un être cher.

La lettre a été signée par la présidente de la CRC, Rita Larivée, SSA.

Ouvrir et télécharger ce document PDF:
Lettre de la CRC demandant la tenue d’une commission d’enquête nationale sur la disparition des femmes autochtones.