Revenir à la liste

Entretien du pape François avec l’union internationale des supérieures générales (UISG)

L’Union internationale des Supérieures générales (UISG) tenait son Assemblée plénière bisannuelle du 9 au 13 mai 2016 à Rome (Italie). Les participantes à cette assemblée ont été reçues en audience par le pape François, le 12 mai dans la Salle Paul VI. Au cours de la rencontre, le pape a répondu à leurs questions.

Interrogé sur l’exclusion des femmes du processus de décision dans l’Église, le pape a précisé que si elles n’en sont pas exclues, le taux de participation des femmes aux prises de décision dans l’Église reste faible. Pourtant, « l’ordination n’est pas nécessaire » dans les processus de prises de décision, a-t-il insisté. Puis, il a ajouté que ce n’est pas tant l’exécution des décisions que leur élaboration qui compte. Il a donc plaidé pour une complémentarité entre hommes et femmes dans les processus de prise de décisions. Il a aussi souligné que si les femmes ont la possibilité de prêcher pendant une liturgie de la Parole, elles ne peuvent pas encore le faire pendant les célébrations eucharistiques, car seul le sacrement de l’ordre peut le permettre. À propos de la prédication des femmes, le pape a mis ses interlocuteurs en garde contre la tentation du féminisme et du cléricalisme, des tentations qui, selon lui, réduiraient « l’importance des femmes ».

Sur la question l’accession des femmes consacrées au diaconat permanent, il a accueilli favorablement la proposition de « constituer une commission officielle qui puisse (l’) étudier ». Louant le génie féminin, le pape a insisté pour que la voix des femmes soit entendue dans l’Église.

Il s’est également montré ouvert sur des propositions d’amendement dans le Droit canonique pour favoriser l’engagement de jeunes dans la vie consacrée ou dans le mariage.

Il a encouragé les supérieures générales à poursuivre leur mission dans l’Église malgré les défis qu’elles peuvent rencontrer.

Cliquez ici ou sur l’image ci-dessous pour télécharger l’entretien au complet.