Chargement des l'activités

Toutes les Activités

Forum de réconciliation communautaire 2019

Catégorie Activité:
Informations générales

Date(s) et heure(s)
31 mai, 19 h 30 min - 1 juin, 17 h 00 min

Lieu
Centre Le Montmartre

Adresse
1669, chemin Saint-Louis
Québec, Québec
G1S 1G5

Coût
10$

Ce Forum aura lieu au Centre Le Montmartre, les 31 mai et 1er juin 2019, sur le thème « Le pouvoir de la collaboration pour créer de nouvelles relations avec les Premières Nations, un enjeu d’avenir ». Il a lieu dans le cadre de la Semaine nationale des victimes et des survivants d’actes criminels. Il y aura une grande conférence de Pierre Picard, une pièce de théâtre, des conférences, ateliers, etc.

Cet événement tient donc lieu de voie de rencontre pour œuvrer au rapprochement entre la population et les peuples autochtones dans un esprit d’ouverture et d’accueil en vue de contrer la discrimination et le racisme systémique qui sévit toujours. Nous mettrons en commun un mouvement de pratiques selon le principe de justice réparatrice de reconnaissance du besoin d’être entendu des victimes et survivants, sans omettre que cet objectif procède selon une vision qui inclut la spiritualité autochtone. Il s’agira aussi de faire la promotion des « Ateliers Retour à l’Esprit (RAE) » en tant que solution et outil de rapprochement et de réconciliation entre Autochtones et non-Autochtones.

Ce Forum est né d’un besoin découlant des recommandations de la Commission vérité et réconciliation du Canada, notamment de « l’Appel à l’action no. 59 », auquel le Centre Justice réparatrice de Québec désire contribuer en œuvrant à la sensibilisation de diverses collectivités sur la colonisation, de même que l’histoire et les séquelles des pensionnats indiens en vue d’accorder une attention particulière au progrès relatif à des questions concernant les victimes et les survivants d’actes criminels et ce, par des séances de formation, conférences, ateliers, témoignages et cercles de partage.

Présentation

La culture n’est pas uniquement constituée d’une langue, de croyances et de pratiques. Elle comprend de multiples variables et se développe à partir de facteurs socio-historiques et de conditions générales de vie qui viennent notamment déterminer un processus relationnel complexe et des liens familiaux et communautaires très variés. Le développement de ses connaissances culturelles est le point de départ pour comprendre qu’il y a effectivement des différences entre la société dominante et les Autochtones.

L’imposition d’un système d’éducation, de santé ou de justice dénudé du caractère distinctif propre aux Premières Nations a eu et a encore des conséquences sur l’état de santé global des Autochtones. On cerne de plus en plus les enjeux liés à la sécurisation culturelle comme étant une variable fondamentale dans le cheminement de vie des Autochtones. La conférence questionnera les pratiques de tout le réseau québécois et fournira des pistes de l’applicabilité du concept de sécurisation culturelle au profit des populations autochtones.

À propos du conférencier

Pierre Picard est membre de la Nation Huronne-Wendat. Il possède une formation en approche d’intervention psycho-corporelle et une maîtrise en sexologie clinique et s’est d’abord spécialisé en matière d’agression sexuelle chez les Premières Nations du Québec. Il dirige depuis plusieurs années le Groupe de recherche et d’interventions psychosociales en milieu autochtone (GRIPMA). Conférencier, formateur, chercheur et consultant clinique, il a rédigé plusieurs études, évaluations, analyses et programmes d’intervention. Il dirige plusieurs travaux portant exclusivement sur les problématiques psychosociales en milieu autochtone et des moyens de guérison tenant compte des différences culturelles et identitaires propres aux Premières Nations du Québec.

Programmation

Vendredi 31 mai 2019

  • 19 h 30 – La sécurisation culturelle ou pourquoi tenir compte des différences identitaires propres aux Autochtones ? 
    Conférence prononcée par monsieur Pierre Picard.

Samedi 1er juin 2019

  • 9 h 00 – Allocution d’ouverture : Timothy Scott, Directeur général de la Conférence Religieuse Canadienne, suivi d’une Cérémonie sacrée de purification avec Diane Andicha Picard, aînée de la Nation Huronne-Wendat et d’une danse traditionnelle avec Jean-Batiste Blacksmith, de la Nation Innu de Mashteuiatsh.
  • 9 h 30 – « ARBRE » : spectacle d’objets et de marionnettes par la trouble Le Chemin qui marche, suivi d’un mini-échange (svp apportez une pierre)
  • 10 h 15 – Présentation sur « Le sens de l’écoute » avec Anne-Marie Ricard c.o. psychothérapeute, suivie de partages en triades avec les participants et remontée
  • 11 h 00 – Pause-santé
  • 11 h 15 – Écoute du témoignage de Roger Echaquan de la Nation Attikamekw, survivant du pensionnat de La Tuque et Aîné spirituel durant la Commission Vérité Réconciliation 
  • Midi – Lunch (La Dominicaine Café-Traiteur)  10 $
  • 13 h 30 – Explication des ateliers et répartition
    • A) Mini-Atelier Retour à l’esprit avec François Paradis (porteur de pipe), Jocelyn Girard de l’Institut de formation théologique et pastorale et Rose-Anne Gosselin de la Nation Timiskaming 
    • B) Cercle de Parole sacrée avec Roger Echaquan, facilité par Nicole O’Bomsawin de la Nation Abénakis
    • C) Cercle de Pardon ou « Rituel de guérison du cœur » avec Chantal Asselin
    • D) Exercice des Couvertures ou « revisiter le colonialisme canadien » avec Marie-Émilie Lacroix, de la Nation Innu de Mashteuiatsh 
  • 16 h 30 – Célébration inter-spirituelle avec François Paradis, o.m.i., Edward Shatov, a.a., L’abbé Valmont Boudreau de la Basse-Côte Nord et Christian Paillé, C.Ss.R.

Informations

Organisée par le Centre Justice réparatrice de Québec en collaboration avec la Fondation Québec Philanthrope,  Espace Art-Nature, Cercle des citoyen.nes de Ste-Foy, Justice Canada et La Dominicaine Café-Traiteur.

Affiche

Cliquez sur l’image pour télécharger l’affiche.