Revenir à la liste
13 septembre

Père Alphonsus L’Heureux, OCSO

Parmi les trente-trois moines trappistes de Notre-Dame-de-la-Consolation (Chine) morts martyrs, il y avait aussi un Canadien : le Père Alphonsus (Albert) L’Heureux. Ancien jésuite, il était arrivé au monastère huit ou neuf ans auparavant, une fois que son supérieur jésuite lui avait accordé la permission de quitter la mission de Hsuchow pour se retirer à la Trappe de Yang Chia P’ing. Il avait à peu près quarante ans lors de son entrée. Il reçoit l’habit religieux et le nom de Père Alphonsus. Il travaille dans les champs et il se fait remarquer pour son endurance et sa capacité de travailler. Chaque fois qu’il revient des champs, il s’arrête d’abord à la chapelle pour passer quelques minutes en prière devant l’autel de Notre-Dame puis du Sacré-Cœur. Il se confesse tous les jours.

Du 17 mars 1943 au 10 mai 1946, pendant l’invasion japonaise, il est interné – avec les autres moines prêtres européens non français du monastère – d’abord dans le camp de concentration de Wei-Shien (à 300 km au sud-est de Pékin), puis à la Domus Franciscana de Pékin, à Fang-Tsi-T’ang.

En 1947, avec ses confrères, il connaît l’horrible « marche de la mort » : enlevés par les communistes le 22 juillet, après avoir été jugés par des procès populaires, ils sont emmenés – à pieds et dans des conditions très pénibles – par une marche interminable et sans but, à travers les montagnes du nord.

À la fin, le P. Alphonsus connaît l’agonie d’une terrible dysenterie qui l’isole des autres moines. Le vendredi 12 septembre, les gardes disent aux moines d’apporter à manger au malade. Un frère prêtre va le voir et lui donne l’absolution. Alphonsus dit d’être heureux de mourir. Il expire le lendemain, 13 septembre. La veille, aux gardes qui lui demandaient s’il voulait quelque chose, il avait répondu avec un sourire qu’il voulait remercier ses ravisseurs pour tout ce qu’ils avaient fait pour lui. Un des gardes aurait dit que P. Alphonsus est mort comme « l’homme cloué sur la croix ». D’autres, par après, ont exprimé leur admiration pour le P. Alphonsus et leur regret de l’avoir traité si atrocement. Il est enterré à Teng Chia Yu, avec sept autres moines de l’abbaye.

LIENS :
http://www.abbayevalnotredame.ca/

http://www.abbayederougemont.org/