Revenir à la liste
6 janvier

Mère Julienne du Rosaire, OP

Ma vie, je l’ai voulue une messe, je l’ai nourrie d’une messe quotidienne.

Julienne Dallaire naît à Québec le 23 mai 1911. Dès sa première communion, la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie devient l’attrait dominant de sa vie. Elle ne cessera, par la suite, d’approfondir ce mystère. À douze ans, le récit de la Samaritaine (Jn 4, 4-26) l’ouvre à de nouvelles dimensions. Elle comprend que le « don de Dieu » est Jésus présent dans l’Eucharistie et qu’il est l’Adorateur parfait qui veut nous entraîner dans son adoration. Ces compréhensions réveillent en son cœur le désir d’être avec lui, non seulement adoratrice, mais missionnaire pour l’aider à trouver des adorateurs pour son Père. Durant treize ans, elle cherchera à devenir religieuse, mais toutes ses tentatives se solderont en échec.

Julienne se demande alors si sa vie n’a été qu’un « tissu d’illusions ». Elle renonce à son désir de devenir religieuse et accepte ce qui lui paraît être la volonté de Dieu : se sanctifier dans le monde. Mais Dieu veille. Grâce au chanoine Cyrille Labrecque qui devient en 1941 son directeur spirituel, Julienne est confirmée sur l’authenticité de sa vie d’union à Dieu. Le Jeudi saint 1942, elle est saisie par l’acte d’amour immense du Christ qui le fait créer l’Eucharistie et se donner à nous jusqu’au bout. « À ce moment-là, j’ai compris que si on honore d’une façon particulière cet acte d’amour, Notre-Seigneur nous introduira dans son cœur pour nous faire vivre de sa vie. »

Aidée du chanoine Labrecque, Julienne discerne un appel à fonder une nouvelle congrégation religieuse : les Dominicaines Missionnaires Adoratrices. La mission des membres sera de vivre de l’acte d’amour de Jésus toujours actuel dans l’Eucharistie et de faire connaitre cet amour pour aider les autres à en vivre. La nouvelle fondation se réalise le 30 avril 1945 à Québec. Julienne, devenue Mère Julienne du Rosaire, poursuit sa mission d’être un témoin privilégié du Cœur Eucharistique de Jésus jusqu’à sa mort, le 6 janvier 1995. Le procès diocésain en vue de sa béatification a été clôturé en 2010 et maintenant, les démarches en vue de la béatification de la Servante de Dieu se poursuivent à Rome.

LIEN : http://op-dma.com/

Citation:

Ma vie, je l’ai voulue une messe, je l’ai nourrie d’une messe quotidienne. J’entrevois ma mort comme une dernière messe qui s’éternisera en ‘‘Amour et gloire à la Trinité par le Cœur Eucharistique de Jésus!’’ C’est ma vie!


________________________

[1] Cf. Mère Julienne du Rosaire, Entretien aux Amis du Sacré Cœur, 20 juin 1974, Archives DMA.

[1] Mère Julienne du Rosaire, Esprit originel, 8e conférence, 13 juin 1973, Archives DMA.

[1] Cf. Mère Julienne du Rosaire, Esprit originel, 9e conférence, 20 juin 1973, Archives DMA.