Revenir à la liste
1 août

Eugène Prévost, CFS

Il suffit d’aimer pour devenir un saint.
Dieu est amour, Jésus est amour, les saints sont amour.
Le ciel, c’est l’amour éternel! Aimons et le ciel est à nous!

Né le 24 août 1860 à Saint-Jérôme (Québec), Eugène nourrit dès l’âge de dixsept ans le projet de devenir un saint. Au Séminaire de philosophie de Montréal, il entend parler de la Société du Très-Saint-Sacrement. Monsieur Charles Lecocq, sulpicien, son directeur spirituel, l’encourage à suivre son attrait : Eugène a soif d’être un adorateur du Saint Sacrement. Il part alors pour entrer au noviciat, à Bruxelles, alors qu’il a presque 21 ans. Dans un embrasement d’amour, il fait profession perpétuelle, le 29 septembre 1886, et est ordonné prêtre à Rome, le 4 juin 1887. Le père Eugène est placé à la tête de l’Association des prêtres adorateurs et nommé consulteur général de sa congrégation. Sous sa direction, l’Œuvre des prêtres adorateurs passe de 6.000 à 46.000 membres.

Déjà en 1886, le jeune Eugène avait confié à son Supérieur son amour pour les prêtres – l’amour de Jésus Eucharistie le conduit à l’amour du Sacerdoce en Jésus et dans ses prêtres. En décembre 1899, le père Eugène retiré à Sarcelles est inspiré par Dieu dans la prière : il manque une congrégation qui fasse du sacerdoce son but spécial et qui assure à toutes les œuvres sacerdotales le développement et la perpétuité. Après avoir consulté d’éminents conseillers ecclésiastiques, il écrit à son supérieur général :  « L’attrait qui depuis longtemps me porte vers les prêtres et qui a tant grandi ces dernières années n’a fait que se fortifier dans mon âme, au point de prendre pour moi le caractère d’une vraie vocation ». Il quitte la Société en août 1900 pour fonder ce qui deviendra la Congrégation de la Fraternité Sacerdotale, ainsi qu’une communauté de femmes, les Oblates de Béthanie.

Il se met au service exclusif de Jésus dans ses prêtres après avoir reçu du pape Léon XIII l’assurance que son projet « semble répondre aux volontés du Dieu très miséricordieux » et que « Dieu l’appelle à se dévouer tout entier au bien des prêtres ». Le jeudi saint, 4 avril 1901, le père Prévost se consacre à sa nouvelle vocation de fondateur au Vatican, entre les mains du cardinal Vivès y Tuto, représentant le pape. L’amour de Jésus le gardera fidèle jusqu’à sa mort, le 1er août 1946, malgré les souffrances et les épreuves de toutes sortes.

LIEN : 

www.fraternite-sacerdotale.com