Revenir à la liste
7 février

Delphine Fontbonne, CSJ

Soeur Delphine (Marie-Antoinette) Fontbonne a été la fondatrice et première supérieure de la Congrégation des Sœurs de Saint-Joseph aux États-Unis et au Canada.

Née le 24 décembre 1813 à Bas-en-Basset (France), elle reçoit sa formation des Sœurs de Saint-Joseph et par la suite, en 1832, entre dans cette communauté à Lyon, en prenant le nom de Sœur Delphine. En 1836, avec cinq autres membres de sa communuaté elle est envoyée aux États-Unis pour répondre à l’appel de l’évêque de Saint-Louis. La même année Sœur Delphine est nommée supérieure du couvent de Carondelet (St.Louis), la première maison mère de la congrégation aux États-Unis.

En 1850, elle devient supérieure du noviciat et d’un orphélinat à Philadelphie. C’est ici qu’elle rencontre l’évêque de Toronto, Mgr Arman-François-Marie de Charbonnel, lors d’une visite de celui-ci en 1851, et que les Sœurs de Saint-Joseph sont appelées à Toronto. En effet, le père de Mgr de Charbonnel avait aidé les sœurs, guidées par Mère Saint-Jean Fontbonne, à re-établir leur communauté en France après la révolution française. Quand Mgr de Charbonnel apprend de la présence d’un membre de la famille Fontbonne dans la communuaté des Sœurs de Saint-Joseph à Philadelphie, il demande immédiatement si celle-ci peut être détachée et envoyée s’occuper d’un orphélinat dans son diocèse.

Avec trois autres compagnes, Mère Delphine part alors à Toronto et arrive le 7 octobre 1851 pour s’occuper de l’orphélinat et des malades pauvres de la ville. Rapidement dès 1852, Mère Delphine envoie Sœur Martha von Bunning fonder un orphélinat à Hamilton également et les sœurs commencent à enseigner dans les écoles séparées à Toronto. En 1854 les sœurs bâtissent une nouvelle maison mère près de l’église Saint-Paul. Peu après, à la demande de l’évêque, Mère Delphine commence à planifier l’oeuvre de la House of Providence.

À la fin de 1855, Toronto est frappée par une nouvelle épidemie de typhus et la congrégation voit mourir deux sœurs avant que Mère Delphine elle-même contracte la maladie et meure le 7 février 1856, à l’age de 42 ans. Elle laisse une communauté de 38 membres, qui poursuivent son oeuvre et le désir qui l’animait d’aider les pauvres et les personnes délaissées, et offre un très bel exemple d’amour de Dieu et du prochain.

LIEN : 

http://www.biographi.ca/fr/bio/fontbonne_marie_antoinette_8E.html